Mon peuple dormira pendant cent ans, mais lorsqu’il se réveillera, ce seront les artistes qui lui rendront son âme et son esprit. »

-

—Louis Riel
 

Yves Sioui Durand

Prix de la réalisation artistique 2017 (Théâtre)

Écrivain, metteur en scène, réalisateur, comédien et producteur

Yves Sioui Durand est un pionnier du théâtre autochtone contemporain, et le fondateur d’Ondinnok, la première compagnie de théâtre amérindien francophone au Québec. Au cours de plus de 30 années de carrière, il a proposé une lecture transculturelle de ce que sont les Autochtones d’aujourd’hui à travers une floraison d’allégories mythologiques. Sa créativité artistique modernise un corpus culturel immémorial de manière novatrice dans un langage respectueux des codes ancestraux, et comme artiste, il plaide pour une reconstruction des cultures autochtones par l’art.
 
Né en 1951, M. Sioui Durand est membre de la Nation huronne-wendat, de Wendake. Il a écrit plus d’une vingtaine d’œuvres pour la scène et il a mis en scène quelque 28 productions. De 1985 à 1995, Le porteur des peines du monde, son grand spectacle extérieur, est présenté au Canada, en Europe et au Mexique. Mentionnons également La conquête de Mexico, vision divinatoire de la fracture des cultures autochtones, Kmùkamch l’Asierindien, Hamlet le Malécite, sur la tragique quête d’identité des jeunes Autochtones, et Rabinal Achi, un texte précolombien qui nous plonge aux racines du théâtre amérindien.  Sa plus récente œuvre, Un monde qui s’achève – Lola, traite du génocide des Autochtones de Terre de feu et des thèses racistes qui sous-tendent la violence envers les femmes.
 
M. Sioui Durand a aussi amené le théâtre aux communautés autochtones éloignées du Québec. De 1995 à 1998, il a su développer un « théâtre de guérison » avec les Atikamekw de Manawan, bien avant qu’on entende parler de réconciliation.
 
En 2010, il réalise Mesnak, le premier long métrage de fiction amérindienne au Québec, qui a été présenté dans de nombreux festivals et a remporté plusieurs prix au Canada, aux États-Unis et en Europe, dont le prix du meilleur film et de la meilleure réalisation aux festivals de Santa Fe et de San Francisco.
 
En 2004, en partenariat avec l’École nationale de théâtre du Canada, il a développé le premier programme de formation en théâtre pour les Autochtones au Québec. Depuis 2013, il dirige la biennale multidisciplinaire Le printemps autochtone d’art.
 
Yves Sioui Durand a reçu plusieurs prix et distinctions, dont le Prix Américanité du Festival TransAmériques, le Prix Bernard Assiniwi pour l’ensemble de son œuvre et le Prix de la réalisation artistique de la Nation huronne-wendat.